Share |

Production de plaques : Fujifilm bouscule les normes avec ses développeuses « ZAC » nouvelle version

Des économies considérables grâce à une solution à chimie réduite exclusive

02.12.2010

Fujifilm relève encore la barre et crée la nouveauté dans le domaine de la consommation de chimie et de la maintenance avec sa gamme de développeuses plusieurs fois primées*1 FLH-Z ZAC. Par rapport aux développeuses et aux unités de finition classiques, les FLH-Z ZAC font figure à part : appartenant à la série de solutions à chimie réduite (lochem) conçues par Fujifilm, elles donnent aujourd’hui aux imprimeurs la possibilité de réduire très notablement leurs coûts en leur permettant de développer une surface de plaque équivalant à 8 000 m2 sans changer le bain de régénération.

Il s’agit d’une véritable avancée, grâce à laquelle les imprimeurs utilisant un système ZAC vont désormais afficher la consommation de chimies la plus basse de leur secteur. Ainsi, un imprimeur qui utilise une surface de plaque d’environ 10 000 m2 sur une période de 1 à 3 mois peut voir sa consommation de chimies descendre à 216 litres, soit une réduction pouvant atteindre 80 % (selon le système mis en œuvre).

Les développeuses FLH-Z ZAC ont subi une batterie de tests très complète, tant en interne que chez des clients de Fujifilm, qui a permis de prouver leur capacité à traiter un grand volume de plaques entre deux nettoyages. Pour de nombreux imprimeurs, le cycle de nettoyage passe ainsi du rythme bimensuel actuel à une fréquence trimestrielle.

« Fujifilm explore sans relâche de nouvelles façons d’aider ses clients à faire des économies et à limiter l’impact de leur activité sur l’environnement, tout en maintenant et même en améliorant la qualité de leurs imprimés », déclare Sean Lane, responsable produit au département des solutions offset chez Fujifilm. « C’est exactement ce que la développeuse ZAC leur offre. Les chimies utilisées sont formulées sans silicate, ce qui permet de traiter un volume de plaques très important sans contamination du révélateur ni bouchage du filtre. Par exemple, les imprimeurs qui « consomment » 32 000 m2 de plaques par an s’épargneront plus de 40 heures de nettoyage sur la même période. »

Par ailleurs, les plaques à chimie réduite Brillia HD LH-PJE et HD LH-PLE traitées sur une développeuse ZAC présentent une couche EDL (pour Enhanced Development Layer) qui réagit mieux au développement : les zones non imprimables se dissolvent plus facilement, ce qui contribue à prolonger la durée de vie du bain tout en augmentant la latitude de développement. La machine fonctionne donc beaucoup plus proprement. Formulées sans alcool ni solvants, les chimies utilisées participent aux performances accrues de l’environnement de travail.

Enfin, la développeuse ZAC contrôle intelligemment la distribution du liquide de régénération. Beaucoup plus stable, le système permet d’obtenir des résultats de meilleure qualité, que les conditions environnementales changent ou pas. Ce point est particulièrement important pour les applications à trame FM plus exigeantes.

La développeuse FLH-Z ZAC a été dotée du logiciel exclusif de Fujifilm qui gère de façon intelligente le volume de régénérateur nécessaire au développement des plaques. La quantité de chimie utilisée baisse ainsi généralement de 75 %. Les performances du révélateur restant optimales, la longévité du bain augmente sensiblement, jusqu’à dépasser largement les valeurs habituelles pour ce type de systèmes. Ces résultats s’expliquent notamment par la formule particulière des chimies de développement.

« En enrichissant régulièrement notre gamme de systèmes de fabrication de plaques à « chimie réduite » (lochem) et la série de développeuses ZAC, nous montrons à nos clients l’importance que Fujifilm accorde au respect de l’environnement dans la conception de ses produits », insiste Sean Lane. « Avec la développeuse ZAC, nous leur donnons aujourd’hui la possibilité de fabriquer près de 8 000 m2 de plaques sans changer le bain de régénération, et donc de réaliser de nouvelles économies en produits proprement dits, mais aussi en temps et en argent. »

*1         Lors des InterTech™ Technology Awards 2010 organisés par l’association Printing Industries of America, la technologie ZAC conçue par Fujifilm a été récompensée pour son procédé de contrôle du développement des plaques qui permet de régulariser la fabrication tout en utilisant et donc en éliminant moins de chimies. À l’occasion du gala de la cinquième série annuelle des prix d’Impression environnementale organisé par le magazine PrintAction au Canada, une médaille d’or du « Most Environmentally Progressive Process » (meilleure innovation écologique dans la catégorie des processus) a été décernée à Fujifilm pour sa plaque thermique Brillia LH-PJ et sa série de développeuses FLH-Z. Fait exceptionnel, les clients de Fujifilm qui utilisent sa plaque à chimies réduites Brillia LH-PJ et sa développeuse FLH-Z ont raflé 6 des 9 médailles d’or remises dans les catégories d’impression.

  • Graphic Systems