This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

France

L’imagerie rencontre les technologies de l'information: SYNAPSE offre de remarquables solutions informatiques dédiées au secteur médical

En 1983, Fujifilm a lancé la radiographie numérisée (FCR), devenant ainsi la première entreprise au monde à offrir un système d’imagerie diagnostique numérique à rayons X. Les professionnels de santé ont vite constaté les avantages des images diagnostiques numériques, notamment leur facilité de stockage et de traitement. Les images issues d'examens et d'interventions pouvaient être partagées au sein d'un établissement ou avec d'autres sites, et même être utilisées pour établir un diagnostic ou réaliser une consultation à distance.

Face à cette réalité, Fujifilm a exploité les technologies développées pour le FCR pour faire progresser la connectique en mode collaboratif dans et entre les établissements de santé. C'est ainsi qu'est née SYNAPSE, solution informatique médicale assurant une gestion complète des images diagnostiques, leur partage au sein d'un établissement ou avec d'autres sites, et leur application dans des diagnostics spécifiques.

Le développement international

Au milieu des années 90, au moment de la mise sur le marché de SYNAPSE, l'Europe et les États-Unis s'initiaient à la gestion et au partage d'images diagnostiques médicales au sein de réseaux privés avec un système PACS (système d'archivage et de transmission d'images). Mais le concept SYNAPSE de Fujifilm s'est rapidement démarqué car il reposait sur l'Internet et les technologies Web alors en plein essor, et non plus sur des réseaux privés. Il s'agissait en réalité d'un PACS en ligne.

Internet simplifiant la construction de réseaux, un PACS en ligne réduit considérablement les obstacles liés à sa mise en œuvre dans les grandes et les petites infrastructures. De ce fait, un grand centre hospitalier est en mesure de partager des images diagnostiques avec un site plus modeste. Le diagnostic à distance devient aussi plus aisé.

Alors que la numérisation de l'imagerie médicale continuait sa progression, Fujifilm ne commercialisait que le FCR. Leader sur le marché, Fujifilm a décidé d'étoffer sa gamme de produits par des systèmes informatiques innovants capables de traiter tous les types d'applications d'imagerie médicale. La crise potentielle qui menaçait l'entreprise si elle ne répondait pas à ces nouveaux besoins a fortement motivé le développement de SYNAPSE.

Au début du projet de R&D SYNAPSE, plusieurs discussions de fond ont abouti à une conclusion radicale qui devait affecter l’orientation future de la politique d'innovation de Fujifilm. Bien que Fujifilm soit une société japonaise, l'équipe a choisi de développer SYNAPSE aux États-Unis.

L'un des membres de l'équipe R&D a justifié ce choix en ces termes: "Les États-Unis étaient le berceau de l'Internet et étaient aussi les leaders en matière de normes de télécommunication et de systèmes d'exploitation pour ordinateurs. De plus, l'archivage et la transmission des images y avaient déjà de nombreuses applications militaires et universitaires. On pouvait s'inspirer des nombreux projets de connectique médicale existants. Bien sûr, Fujifilm n'était pas une entreprise informatique. Installer une division R&D de cette envergure sur la côte ouest des États-Unis était un challenge assez impressionnant. Mais pour maîtriser rapidement les dernières technologies, acquérir un savoir-faire et répondre aux besoins du marché, nous étions disposés à faire face à ces défis."

L'expertise en imagerie, comme socle de nouvelles innovations

Le choix des États-Unis s'est révélé avantageux. Très vite, Fujifilm s'est retrouvée au cœur de la frénésie créative qu'elle avait anticipée. En 1998, FUJIFILM Medical Systems, USA, Inc. (FMSU) a formé une équipe de développement avec les membres qui ont joué un rôle majeur dans l'évolution des systèmes PACS les plus élaborés déployés à cette époque. Ces experts ont reçu à leur tour le soutien d'ingénieurs logiciels issus d'horizons très divers. Cette équipe a mis au point le projet SYNAPSE en un temps record.

L'un des ingénieurs évoque cette époque: "Malgré notre entrée tardive sur le marché du PACS, nous avons réussi à réunir nos technologies propriétaires et de pointe en matière de traitement d'images numériques et de compression de données avec la technologie Internet émergente, tout en les rendant accessibles dans l'environnement Windows. Une association révolutionnaire à l'époque. Par ailleurs, nous avons profité de notre présence sur le sol américain pour recruter très rapidement des spécialistes dédiés au projet, ce qui a été très bénéfique pour la réalisation de nos innovations."

La politique R&D ambitieuse de Fujifilm a été déterminante dans le succès du projet. Initialement cantonné dans des environnement très limités, le PACS a rapidement su évoluer pour maîtriser toute la puissance d'Internet et permettre aux professionnels de santé de consulter à tout moment les images médicales.

Instaurer une qualité de conseil à la hauteur de la réputation mondiale de la solution informatique

Fujifilm a également étudié de nouveaux moyens d'interagir avec ses clients en développant de nouvelles solutions informatiques dédiées. Pour simplifier l'intégration de SYNAPSE dans un établissement de santé, il était important d'adapter les flux de travail à l’environnement médical en place. Par ailleurs, dans chaque structure, il convenait d'épauler les professionnels de santé pour les aider à accéder et à utiliser les divers types d'information générés par le système. Fujifilm a su modifier les modes de collaboration avec ses utilisateurs pour faciliter l'assimilation de ses innovations.

Avant le lancement de SYNAPSE aux États-Unis en 2000, FMSU a mis en place une équipe de conseillers pour l'analyse et la présentation des processus, la conception et le développement du système, ou encore la formation des utilisateurs. FMSU a recruté des pointures du conseil issues des entreprises informatiques locales et mis en place une organisation solide.

L'un des experts se souvient: "Fujifilm n'avais mis en place aucun service de conseil dans la division informatique. Nous avons pris conscience de l'importance de cette fonction lors de l'implémentation de notre projet R&D aux États-Unis où la connectique médicale était déjà très avancée. L'établissement d'un service de conseil était autant une aventure que le développement du produit lui-même."

SYNAPSE poursuit son évolution

Dans les cinq années suivant son lancement, SYNAPSE a été adoptée par plus de 1 000 établissements médicaux aux États-Unis, en Europe, au Japon et dans d'autres régions du monde. Avec une connectique médicale exceptionnelle assurant un partage facile et efficace des informations, SYNAPSE a rendu possibles le diagnostic initial dans une clinique locale, et le suivi d'examens et de traitements plus poussés dans un site médical plus important. Enfin, la clinique locale peut assurer le suivi des patients. Synapse a connu un taux d'adoption rapide grâce à sa capacité à contribuer à l'amélioration de la qualité des soins médicaux.

Aujourd'hui, SYNAPSE continue à offrir de nouveaux avantages. Le système aide par exemple les nations souffrant d'une pénurie d'établissements médicaux à soigner convenablement leur population et à offrir de meilleurs soins sur des territoires plus vastes.

Quinze ans après le lancement de SYNAPSE, les personnes qui se sont impliquées dans le développement continuent d'innover chez Fujifilm, en développant par exemple une gamme de solutions d'imagerie médicale de pointe, aux fonctions de détection avancées facilitant le travail des diagnosticiens. L'un des développeurs initiaux, qui travaille encore sur ce produit, souligne: "Comme tout a toujours tourné autour des images, cela a été un avantage considérable pour nous. Je souhaite vraiment exploiter cette force et soutenir le développement de SYNAPSE à long terme."

Contenu associé:

Vous aimerez aussi: